Le djihadiste tunisien abattu dans la nuit près de Tunis était le «cerveau» du double attentat suicide perpétré le 27 juin dans la capitale tunisienne, lors duquel un policier est mort, a indiqué mercredi le ministère de l’Intérieur.

Le djihadiste tunisien abattu dans la nuit près de Tunis était le «cerveau» du double attentat suicide perpétré le 27 juin dans la capitale tunisienne, lors duquel un policier est mort, a indiqué mercredi le ministère de l’Intérieur.

«Le terroriste Aymen Smiri était en relation avec le double attentat suicide de jeudi, et les investigations ont prouvé qu’il était le cerveau de ces opérations. Il était un dirigeant très actif et très dangereux», a indiqué le porte-parole du ministère, Sofiène Zaag.Recherché en Tunisie depuis deux jours, Aymen Smiri est mort mardi soir dans la cité Intilaka, à l’ouest de Tunis, lors d’une traque des forces de l’ordre, précise le ministère.

Deux attentats suicides visant les forces de l’ordre ont secoué Tunis jeudi 27 juin, faisant un mort et huit blessés. Une voiture de police a explosé dans le centre de la ville, avenue Bourguiba, principale artère de Tunis, près de l’ambassade de France. Les attaques terroristes ont été revendiquées par Daech*.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Etiquette: ; ; ;