Les scènes de confrontation et les troubles à l’ordre public, qui émaillent les derniers jours la vie de Hong Kong, sont de nature à endommager sa réputation de plaque tournante du commerce et de la finance, prévient mercredi le Quotidien du peuple, organe officiel du Parti communiste chinois.

Moins de quarante-huit heures après l’irruption de plusieurs centaines de manifestants à l’intérieur du Conseil législatif de Hongkong, le journal du Parti note que «l’existence de désaccords, voire de contentieux majeurs n’est pas surprenant».

«Mais, poursuit le Quotidien du peuple, si nous tombons dans le tourbillon de la surpolitisation et créons artificiellement de la division et de l’opposition, ça n’aura non seulement aucun sens mais ça compromettra en outre sérieusement le développement social et économique.»

Les troubles de ces dernières semaines à Hongkong ont été déclenchées par un projet de loi autorisant les extraditions de suspects vers la Chine continentale. Le camp pro-démocrate y a vu une nouvelle accentuation de l’emprise de Pékin sur l’ex-colonie britannique et une atteinte supplémentaire au principe «un pays, deux systèmes» qui préserve l’autonomie et les libertés à Hong Kong depuis sa rétrocession à la Chine le 1er juillet 1997.

Pour le Quotidien du peuple, l’état de droit n’autorise pas un petit nombre d’«extrémistes» à se livrer à des actes de violence. Le journal ajoute que la «région administrative spéciale» de Hongkong, déjà confrontée aux mutations de l’économie mondiale et à la concurrence croissante, «ne peut pas se permettre des turbulences et des frictions internes».

Dans un éditorial paru également mercredi, le China Daily, quotidien de langue anglaise, voit la marque d’«agitations extérieures». Souvent utilisé par Pékin pour délivrer des messages au reste du monde, le China Daily met aussi en cause «l’hypocrisie» de certains gouvernements occidentaux, à commencer par les Etats-Unis et le Royaume-Uni qui, poursuit le journal, «ont appelé à l’arrêt des violences comme s’ils n’avaient aucune responsabilité». «Mais en regardant toute la saga de ces protestations, on voit qu’ils s’y sont profondément impliqués dès sa conception», ajoute le China Daily.

Etiquette: ; ;