Une succession de pannes dues à une erreur de la société de distribution électrique Transener est à l’origine de la méga-panne électrique qui a touché le 16 juin l’Argentine et l’Uruguay, a annoncé mercredi le secrétaire argentin à l’Energie, Gustavo Lopetegui.

« Une succession de défaillances a conduit à l’effondrement » du système électrique, a déclaré M. Lopetegui devant une commission du Sénat. En début de chaîne, il y a « une erreur de fonctionnement dans l’entreprise Transener » en charge du transport de l’électricité à haute tension et qui contrôle environ 18 000 km de lignes à travers le pays, a ajouté le secrétaire. Transener « n’a pas respecté le protocole » ce qui a provoqué une première panne à laquelle les générateurs et 69 distributeurs n’ont pas réagi correctement, finissant par provoquer la panne massive qui a duré plus d’une dizaine d’heures, a précisé M. Lopetegui.

« Cette erreur de fonctionnement a été reconnue par Transener dans ses rapports », a-t-il ajouté. M. Lopetegui a toutefois rappelé qu’il ne s’agissait que de rapports préliminaires et qu' »il faudra entre 45 jours et un mois » pour obtenir un rapport définitif qui établira les sanctions que pourra appliquer l’organisme de réglementation Enre. Selon la réglementation, les sanctions sont plafonnées à 10 % des bénéfices annuels de Transener. Elles pourraient atteindre 9 millions de dollars. Transener est une entreprise mixte, détenue à 50 % par l’entreprise privée Pampa Energia, le reste étant aux mains de la société publique IEASA.

La méga-panne a privé d’électricité 44 millions d’Argentins et 3,4 millions d’Uruguayens, et a touché sporadiquement le Paraguay et le sud du Brésil. L’Argentine et l’Uruguay partagent un système d’interconnexion électrique centré sur le barrage binational de Salto Grande, situé à quelque 450 km au nord de Buenos Aires et à 500 km au nord-ouest de Montevideo.

Etiquette: ; ;