«L’État se met en faute» dans le dossier de l’intervention musclée des forces de l’ordre lors de la Fête de la musique, selon Mounir Belhamiti, élu LREM de Loire-Atlantique. Dans le cadre de ces événements, 14 personnes se sont jetés dans la Loire et un jeune de 24 ans, Steve Caniço, est toujours porté disparu.

Dans un long message publié sur Facebook, le député de Loire-Atlantique, élu de LREM, Mounir Belhamiti s’est exprimé sur l’intervention policière ayant impliqué du gaz lacrymogène le 21 juin, lors de la Fête de la musique. Après ces événements, un jeune de 24 ans a disparu. D’après le député, les actions des forces de l’ordre ce jour-là, à la suite desquelles 14 personnes ont sauté dans la Loire, ont manqué de tact:

«Lorsque la première réponse de l’État, par la voix de son représentant, et avant même que ne soit diligentée l’enquête de l’IGPN, consiste à déclarer […] que l’intervention policière s’est déroulée de manière proportionnée, je le dis sans ambages: l’État se met en faute».

«Nul ne saurait considérer comme proportionnée une intervention qui conduit une dizaine de jeunes à se jeter dans la Loire», a tranché le député, affirmant qu’il était «délicat» pour lui de prendre la décision de s’exprimer publiquement sur le sujet en tant qu’élu de la République.

Il a par ailleurs dit espérer que l’«enquête de l’IGPN en cours, à la demande du ministre de l’Intérieur, concernant les conditions d’intervention» permettrait «de faire toute la lumière sur les faits, et les éventuelles responsabilités engagées».

Mounir Belhamiti avait remplacé François de Rugy à l’Assemblée lorsque celui-ci est devenu ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Samedi 21 juin, une soirée techno était organisée sur l’île de Nantes dans le cadre de la Fête de la musique. Aux alentours de 4 heures du matin, une vingtaine de policiers sont arrivés sur les lieux pour faire arrêter les festivités. Selon Libération, ils ont utilisé des gaz lacrymogènes, des grenades de désencerclement et des LBD contre les participants. Une dizaine de jeunes sont tombés à l’eau avant d’être récupérés par les pompiers. L’un, Steve Caniço, 24 ans, a néanmoins disparu.

Etiquette: ; ; ; ;