La Bolivie étudie la possibilité d’acheter des avions russes en remplacement des appareils d’entraînement américains utilisés par son armée jusqu’en 2018, a annoncé le Président Evo Morales.

À l’approche de sa visite à Moscou, le Président bolivien, Evo Morales, a fait savoir que son pays pourrait remplacer ses avions d’entraînement américains T-33 par des appareils construits en Russie.

«L’année dernière, nous avons cessé d’utiliser l’avion d’entraînement T-33, et les Forces aériennes me demandent de les remplacer par des avions de fabrication russe», a déclaré le dirigeant bolivien, dans un entretien accordé à l’agence de presse RIA Novosti.

Toujours selon lui, l’armée bolivienne a «un grand intérêt» pour les armes et équipements militaires russes, qui suscitent «beaucoup de confiance» dans le pays latino-américain.

«Il existe une commission [conjointe, ndlr] qui travaille bien, et nous espérons que ce transfert de technologies portera ses fruits», a expliqué M.Morales.

Le chef d’État bolivien devrait se rendre à Moscou le 11 juillet prochain pour s’entretenir avec son homologue russe, Vladimir Poutine.

En juin 2018, le Kremlin avait jugé possible d’élargir la coopération entre la Russie et la Bolivie dans le domaine militaro-technique ainsi qu’en matière de prospection de gaz naturel.

Etiquette: ; ; ; ; ;