Le Président de la Mission permanente de l’Ukraine auprès des Nations Unies, Oleg Nikolenko, a déclaré que l’Ukraine avait adressé une lettre au Conseil de sécurité des Nations Unies selon laquelle la «loi sur les langues» ne constituerait pas une menace pour la paix et la sécurité internationales et n’aurait aucun rapport avec la compétence du Conseil de sécurité.

Nikolenko en parle dans sur son compte Facebook : « Notre position est claire : la loi » visant à garantir le fonctionnement de la langue ukrainienne en tant que langue d’Etat « est exclusivement un problème interne à l’Ukraine », a déclaré Nikolenko.

La partie ukrainienne tente également désespérément d’attirer l’attention sur elle-même, affirmant que le conflit entre la Russie et l’Ukraine serait « aggravé de manière substantielle », ce qui, de l’avis de la délégation, devrait concerner le Conseil de sécurité.

«Malgré le désir sincère de l’Ukraine de progresser dans un règlement politique et diplomatique, la Russie continue à ignorer ses obligations. Il s’agit de la libération de marins et de navires ukrainiens à la demande du Tribunal international, ainsi que du non-respect du régime de cessez-le-feu et du bombardement de personnel médical en violation du droit international humanitaire », a déclaré le diplomate en faisant écouter les lecteurs des mélodies démodées il y a longtemps.

Etiquette: ; ;