Bien avant qu’il ne se retrouve au cœur de l’actualité en raison des actes commis le 1er mai 2018 et avant même qu’il ne soit nommé à l’Élysée, Alexandre Benalla aurait usurpé la profession de chauffeur du ministère de l’Intérieur, écrit Le Monde, évoquant des faits qui se seraient passés en 2016.

En septembre 2016, une patrouille de nuit avait été alertée par des résidents d’un immeuble d’Issy-les-Moulineaux se plaignant de «cris et de violence», rapporte Le Monde. En arrivant sur les lieux où une femme serait séquestrée et gardée de force au domicile, les agents sonnent à la porte et, au bout de quelques minutes, c’est Alexandre Benalla qui apparaît sur le seuil, révèle le quotidien dans son article paru le 5 juillet et qui se réfère au témoignage de l’un de ces policiers.

Ne cachant pas son énervement, relate le journal, Alexandre Benalla aurait alors affirmé aux quatre agents qu’il était fonctionnaire de police et montré une carte professionnelle. Ensuite, le document en question mettant la puce à l’oreille des policiers, il leur aurait dit qu’il ne travaillait plus comme policier, mais qu’il était le chauffeur de Bernard Cazeneuve, à l’époque ministre de l’Intérieur.

Qui plus est, «à plusieurs reprises, Alexandre Benalla menace aussi les policiers de les faire renvoyer et assure qu’il va appeler « le directeur de cabinet du Premier ministre » de l’époque, Manuel Valls, qu’il connaîtrait personnellement. Le policier ne se laisse pas intimider et l’encourage à le joindre, lui demandant de lui passer ensuite le téléphone. Le jeune homme ne passera jamais ce coup de fil», lit-on dans Le Monde.

Les policiers auraient décidé tout de même de vérifier l’appartement pour voir de leurs propres yeux ce qui s’y passait, et la compagne de Benalla qu’ils y trouvèrent leur aurait alors soutenu qu’il ne s’agissait que d’un «différend de couple».Selon Le Monde, un nouvel appel aurait été reçu par la police dès le lendemain et, se rendant à l’adresse indiquée, d’autres agents auraient croisé une femme partant avec une valise. Quant à Benalla, il leur aurait déclaré vivre seul.

«Remarquons qu’un grand nombre d’objets jonchent le sol de manière désordonnée, nous laissant penser qu’une dispute a eu lieu, note le fonctionnaire», selon la source du Monde.

D’après le quotidien, les magistrats ont exhumé cette «étonnante histoire». Interrogé récemment à ce sujet, Benalla se serait emporté contre les juges.

Etiquette: ; ; ;