Le ministre français de l’Économie et des Finances a déclaré le 5 juillet à BFM TV ne pas être candidat à la direction générale du Fonds monétaire international (FMI) ni à la Commission européenne. Il a assuré vouloir rester à son poste actuel.

Interrogé le 5 juillet par Ruth Elkrief sur BFM TV, Bruno Le Maire s’est prononcé sur sa possible candidature à la tête du Fonds monétaire international (FMI) ou à la Commission européenne.

«Je ne suis pas candidat à la direction générale du FMI, je ne suis pas candidat à un poste à la Commission européenne», a-t-il assuré.

En déclarant vouloir «rester ministre de l’Économie et des Finances», il a qualifié de «tort considérable» le fait de changer de ministre «quasiment tous les ans».

«Je veux obtenir des résultats pour les Français: je ne suis pas au bout de ce que je peux faire», a-t-il insisté.

Outre Bruno Le Maire, plusieurs noms de personnalités françaises ont commencé à circuler pour le poste de directeur général du FMI, dont celui du gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau ou du commissaire européen Pierre Moscovici.

Mais le choix d’un non-Français pourrait aussi s’imposer, pour apaiser les critiques selon lesquelles la France s’arroge de trop nombreux postes au sein d’institutions prestigieuses.

La directrice générale du FMI sortante, Christine Lagarde, a été choisie le 2 juillet pour prendre les rênes de la Banque centrale européenne (BCE). À la tête du FMI depuis 2011, elle a quitté provisoirement ses fonctions durant la période de nomination. Le numéro deux du Fonds, l’Américain David Lipton, a été désigné pour la remplacer.

Etiquette: ; ; ;