65 migrants ont été secourus vendredi matin au large la Libye par le navire de l’ONG allemande Sea-Eye.

Une chance qu’ils aient pu être repérés aux jumelles au petit matin car leur bateau pneumatique surchargé n’avait ni téléphone satellite ni GPS à son bord. Ces migrants se trouvent désormais à bord du navire Alan Kurdi où ils reçoivent des soins.

Il y a une semaine, le navire d’une autre ONG allemande, le Sea-Watch 3, avait forcé l’entrée du port de l’île italienne de Lampedusa après plusieurs jours en mer avec des dizaines de migrants à bord. La capitaine Carola Rackete avait été brièvement arrêtée. Elle doit encore être entendue par le parquet. Elle explique pourquoi elle a souhaité rester en Italie.

Etiquette: ; ; ;