L’Etat de New York a modifié ce lundi sa législation fiscale, ce qui devrait permettre aux élus démocrates à la Chambre des représentants d’avoir accès aux déclarations de revenus de Donald Trump dans cet Etat.

Le gouverneur Andrew Cuomo a signé un amendement législatif qui impose au responsable de l’administration fiscale de partager les déclaration de revenus et les avis d’imposition de l’Etat avec certaines commissions du Congrès des Etats-Unis si elles en font la demande.

«Celle loi donne au Congrès la possibilité d’exercer ses devoirs constitutionnels, renforce notre système démocratique et garantit que personne n’est au-dessus de la loi», a déclaré Andrew Cuomo, qui est démocrate. Donald Trump a systématiquement refusé de communiquer au Congrès ses déclarations de revenus, comme c’est la tradition pour un président américain.

Les élus démocrates, qui soupçonnent l’existence de conflits d’intérêt, devraient s’engouffrer dans la brèche ouverte par ce changement de législation. La Trump Organization, le conglomérat regroupant les activités immobilières du président américain, a son siège à New York. Dénonçant le «harcèlement» dont ferait l’objet son client, l’avocat de Donald Trump, Jay Sekulow, a assuré qu’il répondrait «de manière appropriée» à toute initiative du Congrès.

En mai, le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a refusé de transmettre à une commission du Congrès les déclarations de revenus du président américain au niveau fédéral, arguant du fait que la commission n’avait pas autorité en la matière. Cette dernière a saisi la justice.

Etiquette: ; ;