Les autorités iraniennes, conformément au décret du chef de l’État Hassan Rouhani, lancent la procédure de création d’une zone de libre échange avec les pays de l’Union économique eurasienne.

Rapporté par le service de presse du dirigeant iranien.

Comme indiqué dans le communiqué, le document approuvé par le président définit les règles essentielles des relations commerciales bilatérales les plus conformes à la réglementation de l’Organisation mondiale du commerce. La résolution traite également des mécanismes de protection et du contrôle douanier. Le document a maintenant été soumis au ministère iranien de l’Industrie et du Commerce.

Voir aussi : L’ONU s’inquiète des conditions de détention des migrants aux États-Unis

Comme News Front l’a indiqué précédemment, l’Iran a signé un accord avec les pays de l’UEE sur la création d’une zone de libre-échange pour une période de trois ans dans le cadre du Forum économique Astana, qui s’est tenu en mai de cette année. Parallèlement, les parties entameront la procédure de création d’un ALE permanent dans le courant de l’année, avec l’entrée en vigueur de l’accord, qui permettra une augmentation des volumes d’échanges, ainsi que des liens économiques entre les parties à l’accord.

Les relations russo-iraniennes se développent rapidement dans un certain nombre de domaines. En particulier, Moscou a eu un impact significatif sur le règlement de la situation avec le programme nucléaire iranien. À présent, dans le cadre de la coopération bilatérale, les pays s’emploient à résoudre la situation en Syrie et à s’opposer au terrorisme international.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ; ;