Les États-Unis encourent le «risque important» de dépasser prochainement leur limite d’endettement si le Congrès ne prend pas des mesures pour relever le plafond de la dette, rapporte Bloomberg.

Les États-Unis sont menacés d’un défaut de paiement, a annoncé l’agence Bloomberg en se référant à un rapport du centre d’analyse Bipartisan Policy Center publié lundi 8 juillet.

Les analystes signalent que Washington pourrait dépasser sa limite d’endettement dès début septembre à moins que le Congrès n’agisse.

Les USA pourraient manquer à leurs obligations de paiement

Le Bipartisan Policy Center a révisé sa prévision précédente, d’après laquelle les États-Unis pourraient manquer à leurs obligations de paiement en octobre-novembre. Cette nouvelle évaluation s’explique par de faibles recettes fiscales qui n’ont augmenté que de 3% par rapport à l’année dernière, contre les 6% projetés.

Bloomberg note également que la Chambre des représentants sera en vacances à partir du 26 juillet et que la question de l’augmentation du plafond d’endettement n’a pas été soulevée.

Le Congrès ne devrait pas quitter Washington sans relever le plafond de la dette 

Shai Akabas, directeur de la politique économique du BPC, a déclaré aux journalistes que le Congrès ne devrait pas quitter Washington à la fin du mois sans relever le plafond de la dette.

Début 2019, la dette des USA a pour la première fois dépassée la barre de 22.000 milliards de dollars. En outre, en 2018, le déficit budgétaire américain a augmenté de 17% pour atteindre 779 milliards de dollars.En 2020, ce déficit pourrait aller au-delà des 1.000 milliards de dollars et la dette publique maintiendrait évidemment une tendance à la hausse car les dépenses du gouvernement ne sont exposées à aucun contrôle.

Etiquette: ; ; ; ;