La coopération étroite de la Russie, de la Syrie et également des pays amis visant à rétablir la vie paisible des Syriens dans leur pays d’origine se heurte encore et encore à l’opposition des États-Unis, qui sont «en mode manuel», prêts à faire obstacle à l’objection des réfugiés à la RAS.

C’est ce qu’énoncent les responsables du siège de la coordination interinstitutionnelle à Moscou et à Damas, publiés mercredi 10 juillet par le service de presse du ministère de la Défense de la Russie.

Le communiqué note que l’Occident a mis en branle des médias contrôlés et des organisations non gouvernementales qui tentent par tous les moyens de discréditer les pays voisins de la Syrie, les accusant de « violation des droits de l’homme », ce qui implique une coopération avec Damas lors du retour des réfugiés dans la RAU.

Voir aussi : Pristina torpille le dialogue avec Belgrade: La délégation serbe n’a pas été autorisée à entrer au Kosovo

De plus, certaines ONG sabotent ouvertement le processus. En particulier, l’organisation Edinburgh Direct EDN, après que les autorités libanaises ont décidé de démanteler les bâtiments illégaux servant de logement aux personnes déplacées, a décidé de construire de toute urgence un nouveau bâtiment sur le territoire libanais.

« De telles actions des États-Unis et de leurs alliés démontrent les véritables objectifs de l’Occident: créer des obstacles pour les citoyens syriens de retour dans leur pays et saper le processus de relance économique et de vie paisible », souligne le communiqué.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ; ;