La taxe française sur les géants du numérique ne passe pas outre-Atlantique. Le président américain Donald Trump a ordonné, mercredi 10 juillet, à son administration d’ouvrir une enquête sur ce projet de « taxe Gafa » en France.

L’enquête – ouverte sous l’article de la loi du commerce dit « Section 301 » – pourrait, en fonction des conclusions auxquelles elle aboutit, entraîner des mesures de représailles américaines.

« Les États-Unis sont très préoccupés par le fait que la taxe sur les services numériques, qui devrait être adoptée par le Sénat français [jeudi] vise injustement des entreprises américaines », a déclaré le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, dans un communiqué annonçant l’ouverture de l’enquête. Le ministre a déclaré que l’enquête avait été demandée par le président Donald Trump, afin de « déterminer si cette loi était discriminatoire ou déraisonnable, et si elle chargeait ou restreignait le commerce des États-Unis ».

Etiquette: ; ;