Des fuites de matière radioactive ont été détectées par des chercheurs norvégiens près de l’épave du sous-marin soviétique Komsomolets. Cependant, aucun danger n’est à craindre, selon eux.

Les autorités norvégiennes ont publié une vidéo montrant une fuite radioactive provenant du sous-marin nucléaire soviétique K-278 Komsomolets qui gît au fond des mers depuis 30 ans.

Des radiations ont été détectées près de l’épave du sous-marin. Les analyses effectuées par un robot contrôlé à distance ont mis en évidence la présence de radiations 800.000 fois supérieures à la normale. Cependant, cela ne nuira pas aux hommes ni aux habitants des fonds marins, assurent les spécialistes cités par des médias, car les substances polluantes se dissolvent rapidement dans l’eau.

C’est la première fois qu’un tel type de robot est utilisé par la Norvège pour obtenir des résultats précis. L’épave gît à 1.600 mètres de profondeur. Les chercheurs ont prélevé des échantillons d’eau près d’un conduit de ventilation du sous-marin. «Les niveaux que nous avons détectés étaient clairement supérieurs à la normale dans les océans, mais ils n’étaient pas alarmants», a déclaré Hilde Elise Heldal, chef de l’expédition, citée par le site Actionnewsnow.

L’une des plus grandes catastrophes sous-marines de l’histoire

Le naufrage du Komsomolets a été l’une des plus grandes catastrophes sous-marines de l’histoire. Il a coulé dans les profondeurs de la mer de Norvège en 1989. 42 marins y ont péri.

Les chercheurs surveillent le sous-marin depuis les années 1990 et ont déjà constaté ce type de fuites de rayonnement par le conduit de ventilation du sous-marin. Les dernières photos du Komsomolets datent cependant d’il y a 12 ans, prises en 2007.

Etiquette: ; ; ;