L’intolérance aux crustacés, dont a parlée François de Rugy pour se défendre contre les attaques sur ses dépenses à l’époque où il était président de l’Assemblée nationale, n’existe pas, selon le docteur Luc Colas, allergologue au CHU de Nantes, cité par Le Point.

François de Rugy, qui est la cible de plusieurs enquêtes journalistiques, a évoqué une «intolérance aux crustacés et aux fruits de mer» pour sa défense contre les accusations d’avoir organisé des dîners fastueux lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale. Toutefois, une telle intolérance n’existe pas, d’après Luc Colas, allergologue au CHU de Nantes.

«Il y a des intolérances au lactose ou aux mollusques. […] Mais l’intolérance au homard, ça n’existe pas», a exposé le spécialiste dans une interview accordée au magazine Le Point.

Néanmoins, selon Luc Colas, une personne peut avoir une allergie alimentaire provoquée par les crustacés, qui peut être très dangereuse pour la vie «il y a des gens qui vomissent lorsqu’ils mangent des huîtres ou des bulots».

En outre, le magazine évoque des tweets de l’homme politique datant de 2012 où il partage notamment ses émotions sur ses vacances pendant lesquelles il prévoit de déguster un maquereau grillé et une araignée de mer.

«C’est un crustacé comme le crabe ou le homard. Donc, quand on est allergique aux crustacés, on est aussi allergique aux araignées de mer», précise Luc Colas.

«Je ne prends pas de champagne»

Auparavant, invité de BFM TV, le ministre de la Transition écologique a tenu à souligner que d’après lui il est impossible qu’il ait demandé de servir du homard, car il a une «intolérance aux crustacés et aux fruits de mer», qui plus est, selon ses dires, le champagne lui donne mal à la tête.

«Ça vous surprend qu’à l’Assemblée nationale, on puisse être amené à servir du homard? Moi, je n’aime pas ça, je n’en mange pas. J’ai une intolérance aux crustacés, aux fruits de mer. Depuis, un agent de l’Assemblée nationale m’a dit: « On avait une liste de toutes vos intolérances alimentaires. La première ligne, c’était les crustacés, les fruits de mer. Et votre femme également ». Et on fait croire que c’est moi qui demande qu’on serve des homards!», s’est-il indigné.

Avant de compléter:

«Je n’aime pas les huîtres, je ne prends pas de champagne! Le champagne ça me donne mal à la tête.»

De plus, il a déclaré n’être «ni connaisseur, ni amateur de grands crus. Je n’ai jamais acheté une bouteille de vin de plus de 30 euros de toute ma vie. Les vins de l’Assemblée nationale sont servis par son personnel qui choisit».

L’affaire de Rugy

François de Rugy a organisé au minimum une dizaine de dîners luxueux «aux frais de la République» entre 2017 et 2018, lorsque l’actuel ministre était président de l’Assemblée nationale, affirme Mediapart dans une enquête publiée le 10 juillet.

Ces dîners de haut standing, essentiellement organisés par Séverine de Rugy, son épouse, journaliste people à Gala, auraient eu lieu à l’hôtel de Lassay, résidence officielle du président de l’Assemblée nationale, et en auraient mobilisé le personnel.

Qui plus est, alors qu’il était président de l’Assemblée nationale, il a effectué les travaux d’un montant de 63.000 euros effectués dans son appartement ministériel et a également loué un logement à «loyer social préférentiel» à proximité de Nantes, indique Mediapart.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;