Kiev n’est pas content de l’intérêt de la Hongrie pour la région de la Transcarpathie

La vice-première ministre chargée de l’intégration européenne et euro-atlantique, Ivanna Klimpuсh-Tsintsadze, a exprimé sont mécontentement de la visite du chef de la diplomatie hongroise, Peter Szijjarto dans la région de Transcarpathie en raison de son « influence possible » à la veille des élections législatives en Ukraine.

«La visite du ministre des Affaires étrangères de la Hongrie, Peter Szijjarto, en Transcarpatie est une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de l’Ukraine. C’est ce qui a été fait, malgré les vifs appels de Kiev à s’abstenir de visites à la veille des élections législatives », a-t-elle déclaré.

« La Hongrie a une nouvelle fois fait preuve d’un manque de respect flagrant à l’égard de l’Ukraine en tant que partenaire », a ajouté Klimpuch-Tsintsadze.

Le 15 juillet, le ministère ukrainien des Affaires étrangères, à son tour, a mis en garde les autorités hongroises prêtes à prendre des mesures pour empêcher les autorités hongroises de s’ingérer dans la vie politique intérieure de l’Ukraine avant les élections législatives.

Le ministère des Affaires étrangères a noté que la récente réunion du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, avec le président de la Société de la culture hongroise de Transcarpatie, le député ukrainien Brenzovich, à Budapest, inquiète la partie ukrainienne.

En outre, Kiev est préoccupée d’un certain nombre de visites de responsables hongrois en Transcarpathie et par leurs déclarations publiques de nature agitée en faveur de Brenzovich et d’autres candidats aux élections législatives spéciales.

Сommentaires:

Chargement ...