Emmanuel Macron est «très inquiet» pour François de Rugy, «fragile» du fait de sa démission après un scandale nourri par les révélations de Mediapart, selon des ministres français. Plus tôt, il s’était comparé à Pierre Bérégovoy, ancien Premier ministre français qui avait mis fin à ses jours suite à des suspicions de corruption.

Après la démission de François de Rugy ayant suivi les révélations de Mediapart, son entourage proche, dont des collègues au sein du gouvernement, s’est dit préoccupé par son état psychologique, indique Le Parisien. Parmi eux compte Emmanuel Macron.

«Il est parti, il a démissionné pour préparer sa défense. Il faut l‘accompagner, lui donner des signes de solidarité et le remercier pour tout ce qu’il a fait», a estimé le Président de la République le 17 juillet en Conseil des ministres.

«Type psychologiquement fragile»

Un membre du gouvernement, dont les propos ont été repris par Le Parisien, a fait part de l’état moral actuel de François de Rugy:

«Le type est psychologiquement fragile, visiblement, et le Président est très inquiet».

Un autre ministre a évoqué sous couvert d’anonymat la tentative de suicide d’Isabelle Balkany, première adjointe de Levallois-Perret:«On n’a pas oublié qu’avant sa tentative de suicide, Isabelle Balkany avait posté un message sur Facebook. On ne sait pas ce qui se passe dans la tête des gens».

Etiquette: ; ; ; ; ;