Héroïne pour beaucoup et « criminelle » pour d’autres. Carola Rackete, la jeune capitaine du Sea-Watch 3, est poursuivie pour avoir accosté de force afin de faire débarquer des migrants à Lampedusa.

Elle a dû s’expliquer, jeudi 18 juillet, à 10 heures, devant un juge d’Agrigente, le chef-lieu sicilien dont dépend Lampedusa, et devant les procureurs italiens qui la soupçonnent d’aide à l’immigration clandestine.

« Si c’était à refaire, je le referais », martèle l’Allemande de 31 ans depuis son arrestation le 29 juin, après avoir bravé l’interdiction de pénétrer dans les eaux italiennes et avoir fait accoster à Lampedusa plus de 40 migrants bloqués à bord. « Je suis prête à aller en prison pour cela et à me défendre devant les tribunaux s’il le faut parce que ce que nous faisons est juste », disait-elle à l’époque.

Etiquette: ; ; ; ; ;