Le 18 juillet 2019, la Chambre des communes de Grande-Bretagne a approuvé l’amendement qui interdit au Premier ministre de retirer le pays de l’Union européenne (Brexit) sans un accord.

Le favori de la première course, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, n’a pas exclu le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne sans un accord. Johnson prévoit de se retirer du syndicat pendant la suspension du parlement et d’ouvrir une nouvelle session parlementaire après le Brexit, rapporte Sky News.

Voir aussi : Des terroristes syriens transportaient des explosifs dans des bidons d’huile d’olive

Le Royaume-Uni était censé quitter l’Union européenne le 29 mars 2019, mais le Parlement a rejeté l’accord sur les conditions du Brexit à trois reprises. En conséquence, la sortie du syndicat a tout d’abord été reportée à avril, puis à mai. Nouvelle date limite – 31 octobre 2019.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ;