Dans une interview accordée à l’édition Die Welt, la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen s’est pronocée favorable au maintien des sanctions contre la Russie.

«Le Kremlin ne pardonne pas la faiblesse. Par conséquent, en position de force, nous devons maintenir les sanctions contre la Russie», a-t-elle déclaré, avant d’ajouter que la Russie doit proposer un dialogue.

Dans le même temps, la politicienne allemande s’est dite satisfaite que l’Occident réagisse aux provocations.

Ursula von der Leyen a également appelé les États-Unis à une action commune avec l’UE. «Je veux encourager nos amis américains à ne jamais oublier que nous sommes assis du même côté de la table», a-t-elle expliqué.

Etiquette: ; ; ;