La police japonaise a confirmé samedi 20 juillet le caractère criminel de l’incendie d’un studio d’animation à Kyoto.

Le feu qui s’est déclaré jeudi derenier, le 18 juillet, a fait 34 victimes et une trentaine de blessés.

L’incendie d’un studio d’animation qui a tué 34 personnes à Kyoto est bien d’origine criminelle, a confirmé samedi 20 juillet la police japonaise qui a identifié vendredi un suspect, sans lien apparent avec l’entreprise.

« Nous avons déterminé qu’il s’agit d’un incendie criminel et de meurtres », a déclaré un officier de police lors d’une conférence de presse.

Des dizaines de policiers enquêtent sur le crime le plus meurtrier depuis des décennies dans ce pays réputé pour sa sécurité.

Trente-quatre personnes ont péri et une trentaine ont été blessées, dont certaines grièvement, dans l’incendie jeudi 18 juillet d’un immeuble qui abritait une partie des équipes de Kyoto Animation, un studio renommé pour ses adaptations en dessin animé de mangas populaires.

Etiquette: ; ;