L’Élysée a dépassé son budget initial en 2018 et a dû puiser plus de cinq millions d’euros sur la réserve, en raison notamment de l’augmentation de l’activité de la présidence, selon le rapport annuel de la Cour des comptes diffusé jeudi.

 

En 2018, les produits (ressources) du compte de la présidence se sont élevés à 105,07 millions d’euros et les charges à 108,88 millions, indique la Cour, soit un « résultat déficitaire à hauteur de -3,81 millions d’euros ».

La hausse des charges (+6,6 % par rapport à 2017) « s’explique principalement par celle des charges de personnel et de fonctionnement courant, en raison d’un accroissement de l’activité de la présidence », durant cette première année complète du quinquennat d’Emmanuel Macron, note-t-elle.

« La dotation budgétaire initiale, de 103 millions d’euros, s’étant révélée insuffisante pour couvrir les dépenses, un prélèvement sur la réserve d’un montant de 5,67 millions a dû être effectué pour contribuer à rétablir l’équilibre budgétaire », précisent les magistrats.

Concernant le personnel, au 31 décembre 2018, la présidence disposait de 816 agents, dont 333 militaires et 483 civils, contre 822 fin 2017, et le commandement militaire représentait à lui seul 30 % des effectifs.

La masse salariale a augmenté de 4,2 % en 2018, « ses facteurs d’évolution n’étant que partiellement maîtrisés par la présidence », les agents « mis à disposition » par d’autres services de l’Etat dépendant de leur administration d’origine.

Etiquette: ; ; ;