Budapest a longtemps choisi la Transcarpatie comme territoire relevant de la procédure de réunification, activement mise en œuvre par le Premier ministre hongrois, Viktor Orban.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères par intérim, Egor Bozhok, a fait cette déclaration pour la station de radio Voice of America.

L’année dernière, l’Ukraine a été impliquée dans un scandale international alors même qu’elle menaçait l’ethnie hongroise de Transcarpatie d’interdire l’apprentissage en hongrois. Néanmoins, selon le diplomate de Kiev, Budapest serait à l’origine de la crise liée aux tentatives visant à transformer la Transcarpatie en une enclave hongroise: « Le problème clé est le prétendu irrédentisme hongrois, qui a aveuglé le Premier ministre hongrois Viktor Orban et ses collaborateurs. »

Voir aussi : L’UE parie sur Johnson: Bruxelles envisage de prolonger la date butoir du Brexit

En outre, il a accusé la Hongrie de créer des problèmes similaires pour certains pays de l’Union européenne.

«La différence essentielle entre Kiev et Budapest est désormais ce que nous appelons ceux qui vivent dans la région de Transcarpathie en tant que citoyens ukrainiens d’origine hongroise, et Budapest les considère comme des Hongrois vivant sur le territoire de Transcarpatie. Et ici, je souligne: la Transcarpatie, pas même la région ukrainienne de Transcarpathie », a déclaré le diplomate.

  • Retrouvez-nous sur :                      

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ;