Un policier de 35 ans qui n’était pas en service a été agressé dans la nuit du 19 au 20 juillet par deux hommes devant une boîte de nuit près de Toulouse. La police étudie la piste d’un meurtre prémédité, selon la presse.

La piste d’un acte prémédité est étudiée de près suite à la mort dans la nuit du 19 au 20 juillet d’un policier hors service, dans une rixe à la sortie d’une discothèque au nord de Toulouse, rapporte le site d’information Actu 17.

Selon La Dépêche du Midi qui a révélé l’affaire, ce policier de 35 ans «a été tué en fin de nuit […] sur le parking d’une discothèque à Sesquières», après avoir été agressé par deux hommes qui «l’ont fait chuter et sa tête a lourdement heurté le sol».D’après plusieurs sources citées par le média, «la victime connaissait peut-être son agresseur principal».

Selon les premiers éléments de l’enquête, le policier, qui était en civil, se trouvait avec un ami dans un snack quand il a eu un différend avec plusieurs personnes. Il a été roué de coups de poings et de pieds, puis ses agresseurs ont pris la fuite dans une voiture dont l’immatriculation a pu être relevée par des témoins.

Un complice présumé s’est présenté à la police

Peu après l’attaque, un individu s’est présenté de lui-même au commissariat et a été placé en garde à vue. Il s’agirait du complice. Un homme dont le signalement correspondrait à celui de l’auteur des faits a été arrêté dans la journée de samedi.

Selon un témoignage recueilli par La Dépêche du Midi, le principal suspect serait un «ancien boxeur au physique hyperaffûté». Avec son complice, ils auraient stationné leur véhicule juste à côté du «food truck» avant d’attaquer le policier.

Etiquette: ; ; ;