Le ministère de la Défense de la Russie a démenti les informations propagées par des Casques blancs et reprises par certains médias comme France 24 sur les prétendues frappes des Forces aérospatiales russes à Idlib.

Le ministère russe de la Défense a réagi suite aux informations des Casques blancs selon lesquelles des avions russes ont frappé un marché dans le gouvernorat d’Idlib, faisant 23 morts.

«Les déclarations des représentants anonymes de l’organisation des Casques blancs, financé par le Royaume-Uni et les États-Unis, sur les prétendues frappes des Forces aérospatiales russes contre un marché dans la localité de Maaret al-Numan (gouvernorat d’Idlib) sont de fausses. L’aviation des Forces aérospatiales russe n’a effectué aucune tâche dans cette zone de la République arabe syrienne», indique un communiqué du ministère.

Plus tôt dans la journée, France 24 a annoncé que 23 personnes, dont 19 civiles, avaient été tuées le 22 juillet, au matin, dans des frappes de l’aviation russe contre un marché dans la localité de Maaret al-Numan, dans le gouvernorat d’Idlib. Les informations avaient été relayées par des Casques blancs.

Les Casques blancs prétendent être un groupe de volontaires menant des opérations de sauvetage dans des régions de la Syrie contrôlées par les rebelles. Damas les accuse toutefois d’être liés aux groupes les plus extrémistes opérant en Syrie et de prêter assistance aux terroristes blessés dans les bombardements. Les Casques blancs sont également accusés par le gouvernement syrien d’avoir mis en scène de fausses attaques chimiques en Syrie.

Etiquette: ; ;