Alors que Greta Thunberg s’apprête à faire un discours ce mardi 23 juillet à l’Assemblée nationale, des députés l’accusent d’être manipulée. La jeune activiste écologiste contre-attaque et affirme que personne n’est derrière elle.

Accusée d’être manipulée, l’activiste suédoise Greta Thunberg, 16 ans, a réagi aux critiques des députés dans une interview accordée à Konbini News.

«Je trouve ça très drôle. Je n’ai jamais rencontré de militant écologiste qui l’était pour de l’argent. L’idée est absurde et me fait beaucoup rire», a déclaré l’adolescente, précisant qu’il n’y avait personne derrière elle.

«Bien-entendu, je reçois beaucoup d’aide. Tous ceux qui s’accordent à dire que la crise climatique est un sujet important, m’offrent leur aide. Des gens sont désespérés et ils inventent des choses. Il ont plus peur de moi et des manifestations des jeunes que du vrai problème», a-t-elle poursuivi.

Greta Thunberg est invitée ce mardi 23 juillet par les 162 députés du collectif «Accélérons» à une réunion ouverte à l’Assemblée nationale. Elle assistera aussi à la séance des questions au gouvernement depuis la tribune d’honneur.

Certains élus ont appelé à boycotter la rencontre, dénonçant le «green business» dont la jeune fille serait l’égérie.

Dimanche 21 juillet, elle a reçu le Prix Liberté 2019 à Caen en présence de vétérans du Débarquement.

Etiquette: ; ; ; ;