L’Agence française de développement a accordé au Maroc un prêt de 50 millions d’euros, assorti d’une subvention de 400.000 euros, pour le renforcement de la sécurité aérienne. Auparavant, elle avait également accordé 51 millions d’euros pour financer le projet marocain d’accès à l’eau potable. Rabat est le premier bénéficiaire de l’Agence au monde.

L’Office national des aéroports (ONDA) marocain a signé une convention de financement avec l’Agence française de développement (AFD) Maroc, portant sur un prêt de 50 millions d’euros, assorti d’une subvention de 400.000 euros pour le renforcement de la sécurité aérienne, de la sûreté des aéroports ainsi que des mesures d’efficacité énergétique, a indiqué l’ONDA dans un communiqué publié sur son site officiel.

L’enveloppe de ce prêt vise «à accompagner l’ONDA dans sa mission de veiller à assurer un transport aérien efficace, durable et sûr, stratégique pour le développement économique et social du Maroc et de la région», a déclaré devant la presse Mihoub Mezouaghi, le directeur de l’AFD au Maroc.

Le 19 juillet, l’AFD avait également signé avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable du Maroc (ONEE), un accord de prêt d’une valeur de 50 millions d’euros, assorti d’une subvention d’un million d’euros.Ce prêt servira à faire avancer le projet assainissement et d’alimentation en eau potable aux populations du nord du pays, notamment les provinces d’Al Hoceïma, de Driouch, de Nador et de Taounate, avait affirmé l’ONEE dans un communiqué relayé par la Maghreb Arabe Presse (MAP).

Sur les 115 millions d’euros de coût total du projet marocain d’accès à l’eau potable, l’AFD a porté sa contribution avec ce financement à 101 millions d’euros, devenant ainsi le principal bailleur de fonds de ce projet.

Les engagements de l’AFD au Maroc

Selon l’Agence Ecofin, l’AFD Maroc a atteint un niveau d’engagements bruts cumulés de plus de 5,7 milliards d’euros, depuis 1992, date de lancement de ses activités dans le pays. Le Maroc demeure le premier bénéficiaire des financements de l’AFD dans le monde.Sur la période 2017-2021, l’AFD Maroc prévoit des engagements financiers estimés à entre 350 et 400 millions d’euros par an. L’objectif est de valoriser et protéger le capital humain, contribuer à l’attractivité du territoire, à la cohésion sociale et à la réduction des disparités spatiales ainsi qu’appuyer les transitions énergétiques et écologiques, et l’adaptation au changement climatique, a précisé la même source.

Etiquette: ; ; ;