Le groupe Alashekeen a été déclaré « institution nationale » par Mahmoud Abbas en 2010, écrit i24news.tv.

Une nouvelle chanson du groupe palestinien Alashekeen qualifie le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou de « ténèbres » qui envoient ses « messagers », le président américain Donald Trump et Jared Kushner, faire son sale boulot.

La chanson parle des « progrès » du peuple palestinien « vers la Palestine » et du flux de personnes, armées ou non, qui « chantent cette révolution depuis des années ».

Lorsque la chanson évoque « les ténèbres qui envoient leurs messagers », le clip du titre montre des images de Netanyahou et de Kushner. Puis, ce sont des images du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui apparaissent lorsque la chanson parle du « fils du soleil » qui devrait « dire aux ténèbres de partir ».

« Arrêtez d’essayer dans tous les sens, un monstre avec des cornes tirant sa queue. Brisez sa corne et coupez sa queue », poursuit la chanson au moment où le clip montre Kushner, puis une caricature de Trump portant une kippa.

Le groupe Alashekeen a été déclaré « institution nationale » par Abbas en 2010.

En 2011, le groupe avait déjà publié une chanson présentant tout Israël comme la « Palestine », et mentionnant la région du Carmel près de Haïfa et les villes de Lod, Ramle et Jérusalem comme des régions à libérer.

Etiquette: ; ; ;