Cuba a réitéré sa condamnation de la proclamation du président américain, Donald Trump, sur le Golan syrien occupé, affirmant qu’elle constitue une transgression flagrante de la charte de l’ONU, du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité.

Dans une intervention lors de la séance du CS sur la situation au Moyen-Orient, la représentante adjointe permanente de Cuba auprès de l’ONU, Ana Silvia Rodríguez Abascal, a indiqué que la proclamation des Etats-Unis transgresse les droits légitimes du peuple syrien et de la nation arabe et islamique.

Etiquette: ; ; ;