L’Observatoire syrien des droits de l’Homme et le média Al-Ikhbariya évoquent une «agression israélienne» dans la zone de Tall al-Hara.

Des tirs de missiles «probablement israéliens» ont visé tôt mercredi 24 juillet le sud de la Syrie en guerre, prenant pour cible des «positions militaires» du régime syrien et de ses alliés, a rapporté une ONG.

La chaîne de télévision étatique syrienne Al-Ikhbariya, sur son compte Telegram, évoque aussi «des informations» faisant état d’une «agression israélienne» dans la zone de Tall al-Hara et rapportant des dégâts matériels. L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) fait état de «pertes humaines» dans ce secteur, sans être en mesure de fournir un bilan exact.

Les tirs de missiles ont visé des «positions militaires» gouvernementaux ou de milices alliées, notamment le puissant mouvement chiite du Hezbollah, d’après le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane. Outre le secteur de Tall al-Hara, deux zones de la province voisine de Qouneitra ont été visées, d’après la même source. Toutes ces cibles se situent non loin du plateau du Golan en partie occupé et annexé par Israël.

Etiquette: ; ;