Six gendarmes chargés d’encadrer le Tour de France ont été menacés et l’un d’entre eux légèrement blessé mardi soir à Montpellier, alors qu’ils étaient hors service, en civil, et tentaient de retenir des adolescents en attendant la police, selon des sources policières.

Aux alentours de 23h00 mardi, ces gendarmes aperçoivent un groupe de six à sept jeunes cassant des rétroviseurs, dans le quartier du Millénaire, au sud de Montpellier, selon la direction départementale de la sécurité publique de l’Hérault, confirmant des informations du Parisien.

Les militaires appellent alors le 17 pour que la police intervienne, tout en essayant de retenir les jeunes sur place. Mais ces derniers « ont appelé des renforts à la rescousse« , explique la même source, plusieurs véhicules arrivent rapidement sur les lieux et leurs occupants cherchent à « intimider » les gendarmes. Selon la DDSP de l’Hérault, en charge de l’enquête, il y a eu un tir en l’air et un des gendarmes a été légèrement blessé après avoir été frappé d’un coup de poing au niveau de la nuque.

Les militaires, qui passaient la soirée à Montpellier après avoir encadré la 16e étape de la Grande Boucle arrivée à Nîmes (Gard), ont déposé plainte.

Etiquette: ;