Après avoir passé un accord d’exportation historique avec l’Egypte, Israël a annoncé que son gaz naturel allait commencer à être exporté dans les mois à venir.

 

« Nous commencerons à produire du gaz naturel dans trois ou quatre mois », a indiqué le ministre israélien de l’Energie, Yuval Steinitz.

Grâce à ce contrat d’un montant de 15 milliards de dollars, Israël et l’Egypte vont renforcer leur coopération commerciale.

« Le secrétaire égyptien et ministre de l’Energie, Tarek Mula, a déclaré lors d’une grande conférence aux Etats-Unis il y a quelques mois, que depuis la signature du traité de paix par le président Sadate et le Premier ministre israélien il y a 40 ans, c’est la première fois que l’Egypte et Israël entretiennent une coopération économique énergétique aussi importante », a précisé Yuval Steinitz.

Avec cet accord, Israël espère devenir l’un des principaux fournisseurs de gaz naturel dans la région et l’Egypte se positionner comme un distributeur de choix, y compris au-delà du Moyen-Orient.

Une partie du gaz naturel israélien sera utilisée par Le Caire et une autre stockée dans les terminaux gaziers du pays afin d’être exportée vers l’Europe.

« Il s’agit d’une coopération vraiment merveilleuse, c’est une situation gagnant-gagnant, tant pour l’Egypte que pour Israël », a estimé le ministre israélien de l’Energie.

Si des grands gisements de gaz ont été découverts dans le Bassin du Levant ces dernières années, les infrastructures gazières et pétrolières pour exploiter ces ressources manquent toujours.

De plus, les tensions régionales entre les différents Etats compliquent le développement du commerce local.

Etiquette: ; ;