La dernière exécution d’une personne condamnée par un tribunal fédéral aux États-Unis remonte à 16 ans. Ce jeudi 25 juillet, le gouvernement américain a annoncé la reprise des exécutions au niveau fédéral ainsi que l’adoption d’un nouveau protocole d’injection létale.

Le gouvernement de Donald Trump a annoncé ce jeudi 25 juillet la reprise des exécutions de personnes condamnées par des tribunaux fédéraux, dont la dernière remonte à seize ans.

Le ministère de la Justice a adopté un nouveau protocole d’injection létale et programmé cinq exécutions qui auront lieu dans une prison fédérale de l’Indiana, selon un communiqué. La peine de mort est légale aux États-Unis mais plusieurs États l’ont déclarée illégale ou ont prononcé des moratoires.

Etiquette: ; ;