Des officiers du Service de sécurité de l’Ukraine (SBU) ukrainiens ont signalé une nouvelle provocation dans le détroit de Kertch, en capturant le pétrolier russe NEYMA.

L’opération de capture a été effectuée conjointement avec le bureau du procureur militaire. Dans le même temps, les services spéciaux ukrainiens déclarent ouvertement que l’incident d’aujourd’hui est une revanche pour la détentions par les gardes-frontières russes qui, le 25 novembre dernier, ont arrêté les navires de la marine ainsi que l’équipage essayant de franchir la frontière russe.

Le SBU a rappelé que le pétrolier « NEYMA » avait bloqué l’accès au navire de guerre ukrainien lors de la première provocation de Kertch. Les forces de sécurité avaient déjà fouillé le navire détourné, saisi de la documentation et des enregistrements de communications radio, et avaient également commencé à interroger des marins. Entre-temps, Kiev tente de légaliser une saisie par voie judiciaire, en l’expliquant par l’«arrestation» de preuves matérielles.

Etiquette: ; ; ;