Dans le Val-d’Oise, des gendarmes ont failli tomber dans un guet-apens tendu par une trentaine de jeunes encagoulés et armés de cocktails Molotov ainsi que de mortiers d’artifice. L’attaque a été déjouée grâce à un citoyen vigilant, relate Le Parisien.

Les faits se sont produits à l’occasion du feu d’artifice du 13 juillet à Louvres, où une trentaine de jeunes ont tendu un guet-apens à deux patrouilles de gendarmes se rendant sur une intervention.

Alerte donnée aux gendarmes

Le Parisien rapporte que les gendarmes ont été prévenus en route par un automobiliste qu’une «cinquantaine» de jeunes encagoulés les attendaient.

En arrivant à la hauteur du Leader Price local, ils ont en effet découvert des poubelles incendiées au milieu de la chaussée et des jeunes hostiles.

Un an de prison avec sursis

Dispersé par la première patrouille, le groupe s’est réformé et a encerclé le second équipage avant d’être une nouvelle fois dispersé par le tir de trois balles de défense et d’une grenade de désencerclement.Selon Le Parisien, un jeune a été interpellé dans la foulée et quatre autres peu après. Ces quatre mineurs âgés de 13 à 17 ans ont été mis en examen par un juge des enfants et remis en liberté. Le majeur, âgé de 18 ans, a été pour sa part déféré devant le tribunal qui l’a condamné en comparution immédiate à un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve.

Etiquette: ; ; ;