Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a échoué jeudi à obtenir la confiance de la Chambre des députés pour rester au pouvoir, faute d’être parvenu à un accord de coalition avec la gauche radicale de Podemos.

Situation politique troublée en Espagne. Le socialiste Pedro Sanchez ne va pas être reconduit à la tête du gouvernement après l’échec, jeudi 25 juillet, d’un accord avec la gauche radicale de Podemos. Ce vote rapproche le pays de nouvelles élections anticipées, qui seraient les quatrièmes en quatre ans.

Avec 124 voix pour, celles de son parti et d’un député régionaliste, 155 contre et 67  abstentions, le socialiste n’a pas obtenu la majorité simple qui lui suffisait pour être réinvesti.

Etiquette: ; ;