À Theix-Noyalo, dans le Morbihan, un conducteur a été arrêté pour vitesse excessive, et, arrêté par les gendarmes, a été soumis à l’éthylotest. C’est alors qu’il est devenu agressif et a mordu l’un d’eux jusqu’au sang. Son permis suspendu, il sera poursuivi par la justice.

Un fourgon roulant à une vitesse excessive a été aperçu par une patrouille de gendarmes à Theix-Noyalo, dans le Morbihan, jeudi 25 juillet. Les agents l’ont poursuivi puis l’ont obligé à s’arrêter. Une fois la vitre ouverte, la raison de l’excès de vitesse est vite devenue évidente: le conducteur était en état d’ivresse.

L’éthylotest préliminaire a confirmé la présence évidente d’alcool dans son sang.

Un acte inattendu

Conduit à la brigade de gendarmerie de Theix, comme le prévoit la procédure, l’homme aurait dû y subir une vérification supplémentaire à l’aide d’un éthylomètre. Restant calme tout au long du trajet, il a néanmoins commencé à agir agressivement sur le parking de la gendarmerie.

Il a ainsi refusé de sortir de la voiture et a insulté les gendarmes. Deux d’entre eux ont été nécessaires pour le faire sortir de force. Il a alors mordu un fonctionnaire à l’avant-bras jusqu’au sang. L’arrivée des renforts a été nécessaire pour le maîtriser.Le gendarme blessé s’est vu délivrer deux jours d’ITT.

Des sanctions

Le conducteur ivre a été transporté au centre hospitalier de Vannes, puis placé en garde à vue en cellule de dégrisement à la gendarmerie d’Elven.

Son permis de conduire est suspendu pour six mois et il sera soumis à des poursuites pour «conduite en état d’ivresse», «refus de se soumettre à un dépistage du taux d’alcoolémie», «outrage et violence envers une personne dépositaire de l’autorité publique». Il comparaîtra le 10 février 2020 au tribunal correctionnel de Vannes.

Etiquette: ; ; ;