Les États-Unis envisagent la possibilité d’introduire de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie pour son soutien au président vénézuélien Nicolás Maduro.

Cette déclaration a été faite par Elliott Abrams, envoyé spécial de la Maison Blanche au Vénézuéla.

«La pression continuera, demain nous aurons plus de sanctions … Quant à la Russie, nous réfléchissons encore aux sanctions à appliquer, individuelles ou industrielles», a déclaré Abrams.

Lors de la conférence, organisée par le centre d’analyse «Fondation pour la défense des démocraties», Elliott Abrams a déclaré que Washington augmenterait également la pression sur Cuba pour ses actions au Vénézuéla, visant à soutenir Maduro.

Washington, qui a imposé à Caracas un embargo sur le pétrole, a demandé à plusieurs reprises à Moscou de renoncer à son soutien à Nicolás Maduro. La Russie a rejeté ces appels, accusant les États-Unis de vouloir effectuer un coup d’État au Vénézuéla en violation du droit international.

Etiquette: ;