Une enquête menée par les autorités centrafricaines a révélé qu’elles n’avaient même pas accepté de document officiel reconnaissant l’indépendance de la «République du Kosovo» autoproclamée.

Le ministre des Affaires étrangères de la Serbie, Ivica Dacic, a fait cette déclaration samedi 27 juillet à la télévision nationale.

Selon lui, Belgrade aurait reçu une note officielle de Bangui faisant état de l’enquête menée en République centrafricaine à la suite d’une visite à Dacic lui-même.

« La République centrafricaine est devenue le quatorzième pays à avoir clarifié sa position et à ne pas reconnaître l’indépendance du Kosovo », a déclaré le chef de la mission diplomatique. « Il a été établi qu’aucun document sur la reconnaissance du Kosovo n’a été adopté du tout, car ils n’ont pas l’intention de prendre cette position. »

Plus tôt, Dacic avait également déclaré que des pressions externes étaient exercées sur la Serbie afin de l’empêcher de travailler à la dé-reconnaissance du Kosovo. Auparavant, la «République» autoproclamée avait déjà perdu le soutien de Palau. En outre, le Burundi, le Ghana, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Lesotho et d’autres États ont retiré leur reconnaissance.

Etiquette: ; ;