La détention par l’Ukraine d’un navire russe dans le port d’Izmail devrait entraîner une réaction sérieuse de la part de la Russie, a déclaré sur les ondes de la chaîne « Rossia1 », le chef de la commission de la Douma Russe pour les affaires de la CEI, l’intégration eurasienne et les relations avec ses compatriotes Leonid Kalachnikov.

«Nous devons réagir à cette démarche, c’est absolument certain, poursuit-il. Dès que 800 navires font toujours la queue, nous n’avons d’autre choix que d’empêcher les navires ukrainiens de naviguer dans le détroit de Kertch ».

«Je le propose déjà à plusieurs reprises après la détention de notre pétrolier, et sur quoi comptent les autorités ukrainiennes, je ne le sais pas, y compris Zelensky, sauf que nous devions vour couper la navigation, car vous entrez dans nos eaux territoriales, vous entrez aujourd’hui chez les «occupants», par exemple à Marioupol », a expliqué le responsable politique.

Selon lui, l’Ukraine a laissé entrer par exprès le pétrolier dans son port afin de l’arrêter.

Rappelons que le 25 juillet, le Service de sécurité de l’Ukraine (SBU) ainsi que le bureau du procureur du pays ont arrêté le pétrolier russe NEYMA pour avoir bloqué des navires ukrainiens lors d’événements dans le détroit de Kertch. Le même jour, l’équipage du navire a été libéré, les marins « n’ayant pas violé les lois ukrainiennes et le droit de la mer ».

Etiquette: ; ; ;