L’Iran a jugé dimanche «provocateur» un appel à une mission navale européenne dans le Golfe, en pleines tensions dans cette région stratégique.

«Nous avons entendu qu’ils comptent envoyer une flotte européenne dans le Golfe Persique», a déclaré le porte-parole du gouvernement iranien Ali Rabiei, cité par l’agence Isna, en dénonçant un «message hostile» et un acte «provocateur» qui va «accentuer les tensions». Le responsable iranien n’a pas fait directement allusion à la proposition de Jeremy Hunt.

Dans un entretien paru vendredi, la ministre française des Armées, Florence Parly, a indiqué que Paris, Londres et Berlin prévoyaient de «coordonner» leurs moyens et «partager (leurs) informations» dans le Golfe pour y renforcer la sécurité maritime, mais sans pour autant y déployer des moyens militaires supplémentaires. «Nous ne voulons pas contribuer à une force qui pourrait être perçue comme aggravant les tensions», a-t-elle dit.

Etiquette: ; ;