Le navire de secours des migrants naufragés de SOS-Méditerranée et Médecins Sans Frontières (MSF), l’Ocean Viking, est arrivé à Marseille ce lundi pour une escale technique avant de « repartir le plus rapidement possible » en Méditerranée centrale, la route migratoire maritime la plus meurtrière du monde.

« Cette escale va nous permettre de finaliser les derniers préparatifs, de régler les derniers aspects techniques (…) et de compléter notre équipement de recherche et sauvetage, notamment l’installation de canots et de radeaux pneumatiques et d’une antenne satellite supplémentaire », a précisé à l’AFP Laura Garel, porte-parole de l’ONG SOS-Méditerranée.

Les membres de l’équipage du bateau – 9 membres de MSF et une équipe de 13 personnes de SOS-Méditerranée – vont également recevoir « le dernier briefing » avant de partir « patrouiller dans les zones internationales, au large de la Libye, effectuer leur mission de recherche et sauvetage », a ajouté Laura Garel.

Battant pavillon norvégien, l’Ocean Viking, long de 69 m sur 15 m de large et construit en 1986 pour l’assistance aux plates-formes pétrolières en Mer du Nord, pourra accueillir 200 à 300 naufragés. Quatre canots de sauvetage semi-rigides, un « hôpital », des hébergements, des espaces de stockage et une plateforme de débarquement pour les canots seront installés à bord.

Etiquette: ; ;