Le gouvernement arménien a affrété d’urgence un avion de transport vendredi pour évacuer plus de 100 touristes arméniens bloqués dans une station balnéaire égyptienne de la mer Rouge à cause d’une agence de voyage basée à Erevan, annonce Armenews.com.

Les touristes devaient retourner en Arménie depuis la station balnéaire d’Hurghada mercredi dernier. Cependant, leur vol organisé par l’agence A & R Tour a été annulé.

Selon l’ambassade arménienne en Égypte, A & R Tour n’aurait pas effectué de paiement à la compagnie aérienne grecque qui devait effectuer le vol. Les vols d’Erevan vers une autre station balnéaire égyptienne prisée, Charm el-Cheikh, organisés par la même agence, ont également été annulés durant la semaine.

Le gouvernement a décidé de payer à la compagnie aérienne grecque Ogrange2Fly 47 millions de drams (environ 100 000 dollars) pour ramener les quelque 130 vacanciers bloqués en Arménie. Un avion Ogrange2Fly qui les transportait a atterri vendredi soir à l’aéroport Zvartnots d’Erevan.

Le paiement couvre également un second vol entre Hurghada et Erevan, qui aura lieu ce lundi. Selon un porte-parole du vice-Premier ministre Tigran Avinian, il ramènera plus de 100 autres clients du circuit A & R.

De nombreux autres Arméniens, qui ont acheté des forfaits à l’agence et qui devaient se rendre en Égypte cette semaine, sont restés dans les limbes. Certains d’entre eux se sont de nouveau rendus à son bureau d’Erevan pour demander des informations ou un remboursement de leurs frais. Le bureau était fermé cependant.

Une cliente, Lianna Hovannisian, a déclaré avoir réussi à parler à Ani Aleksanian, directrice de A & R Tour, par téléphone le matin. « Je lui ai demandé de me rendre mon argent… Elle a dit que leur comptable me contacterait. Cela n’a pas encore eu lieu « , a regretté Hovannisian au service arménien de RFE / RL.

L’avocat d’Aleksanian, Arsen Mkrtchian, a déclaré avoir déposé un rapport aux autorités chargées de l’application de la loi, alléguant que les perturbations de la circulation résultaient d’une entrave aux activités de son agence. Mkrtchian n’a pas précisé ces affirmations.

La police arménienne a déclaré entre-temps avoir ouvert une enquête préliminaire.

Etiquette: ; ;