Cinq manifestants, dont quatre étudiants, ont été tués par balles lundi 29 juillet lors d’un rassemblement au Soudan, à la veille de la reprise des négociations entre pouvoir militaire et chefs de la contestation pour finaliser un accord sur la transition.

L’un des principaux groupes du mouvement a appelé à de nouvelles manifestations pour dénoncer le « massacre ».

L’Association des professionnels soudanais (SPA), l’un des principaux groupes du mouvement de contestation a appelé « notre peuple à descendre dans la rue (…) pour dénoncer le massacre d’El-Obeid et exiger que les coupables soient traduits en justice ».

Etiquette: ;