Le mardi 30 juillet, lors d’une conférence de presse consacrée à d’éventuelles falsifications dans le district n°50 de Pokrovsk, dans la région de Donetsk, des gars sportifs portant des t-shirts de l’organisation «Tradition et Ordre» ont pénétré dans la salle de conférence.

Cette information a été communiquée par Serhii Tomilenko, président de l’Union nationale des journalistes.

«Urgence!!! Une attaque contre l’agence nationale Ukrinform. Au moins trois employés de l’agence ont été blessés, y compris Serhii Say-Bondar, responsable de la salle de presse. Des gars en t-shirts de l’organisation «Tradition et Ordre» ont tenté de perturber une conférence de presse à Ukrinform, ils ont frappé des employés de l’agence, cassé la porte du centre de presse, jeté des œufs sur les personnes présentes et perturbé l’événement », a écrit Tomilenko sur sa page Facebook.

Il a précisé, se référant à la directrice générale adjointe d’Ukrinform, Iryna Tcherednitchenko, qu’en pénétrant dans les locaux de l’agence, les «militants» ont bousculé des agents d’Ukrinform, au moins trois personnes ont été blessées.

Selon Maryna Synhaivska, directrice adjointe d’Ukrinform, les individus ont cassé les portes des locaux, cassé une technologie acoustique de conférence coûteuse, ainsi que 5 microphones, lacéré les stores, barbouillé les murs, les chaises et la bannière centrale.

La police a conduit deux «militants» qui ont participé à l’incident au commissariat de police du district Chevtchenko de Kyiv pour identification. La question de la qualification juridique de cet événement est en cours de résolution.

Etiquette: ; ;