Fin du calvaire pour les dizaines de migrants bloqués depuis une semaine sur le Gregoretti, un navire des garde-côtes italiens.

Ils ont débarqué mercredi 31 juillet, après un accord pour les répartir conclu entre cinq pays européens et l’Eglise italienne, ont annoncé Rome et Bruxelles. Matteo Salvini, ministre italien de l’Intérieur et patron de la Ligue (extrême droite), avait annoncé à la mi-journée son autorisation. « Le boulot est fait, mission accomplie », s’est-il réjoui sur Twitter.

Etiquette: ; ; ;