Plus de 3 000 sociétés étrangères de 60 pays du monde sont enregistrées dans la péninsule de Crimée, malgré les sanctions imposées par l’Occident. Ces données sont fournies par la ministre des Finances de la République de Crimée, Irina Kiviko.

Selon ses propos, 3 352 sociétés ont été enregistrées sur le territoire de la Crimée au cours de l’année écoulée, dont les fondateurs sont des organisations étrangères et des particuliers de 60 pays. Parallèlement, en 2017, 2 419 personnes morales étaient enregistrées, à savoir des organisations étrangères de 56 pays. Le nombre de sociétés étrangères pour l’année a augmenté de 39%.

Voir aussi : Trump a annoncé son intention de réduire le budget de la défense américaine

Il convient de noter qu’il s’agit principalement d’entreprises et de personnes originaires d’Ukraine, de Chypre, de Biélorussie, d’Arménie, de Turquie, d’Allemagne, de Grande-Bretagne, d’Israël et même des États-Unis.

Le coprésident de «Business Russia», Andrei Nazarov, a indiqué que les étrangers étaient généralement intéressés par le tourisme, l’hôtellerie, la vinification et l’agriculture.

Selon lui, afin de ne pas tomber sous le coup des sanctions, les investisseurs internationaux ne pénètrent pas directement en Crimée avec leur signature, mais passent par un système d’investissement à deux niveaux.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ; ; ;