Arrivés sur les plages de la mer d’Azov, les vacanciers ont dû s’abstenir d’entrer dans l’eau et d’y nager au risque d’être piqués par des méduses, qui cette année sont extrêmement nombreuses.

Pendant ces derniers jours, la côte ouest de la mer d’Azov a pris une couleur grise en raison de la multitude de grandes méduses s’y trouvant.  

D’après les vidéos, les méduses se sont amassées près du rivage, certaines se retrouvant sur le sable à cause du manque de place dans l’eau.

En outre, ces cnidaires n’ont pas permis aux vacanciers de se baigner.

Même si cette espèce n’est pas mortellement toxique, se faire piquer entraîne une sensation de brûlure comparable à celle de l’ortie.

Etiquette: ; ;