Le vice-chancelier allemand et ministre des Finances, Olaf Scholz, s’est déclaré ce mercredi «très sceptique» sur la participation de l’Allemagne à une mission militaire commune dans le détroit d’Ormuz proposée par les Etats-Unis.

Invité sur la chaîne de télévision ZDF, Olaf Scholz a souligné qu’il fallait éviter toute escalade militaire dans la région. Or, a-t-il ajouté, une mission de ce genre porterait en elle le risque d’être aspirée dans un conflit plus large. «C’est pourquoi je pense que ce n’est pas une bonne idée», a poursuivi le ministre social-démocrate.

Les Etats-Unis ont officiellement demandé mardi à l’Allemagne de se joindre à la France et à la Grande-Bretagne dans une mission de protection maritime afin de «combattre l’agression iranienne» et garantir la sécurité de la navigation dans le détroit d’Ormuz, où l’Iran a arraisonné ce mois-ci un pétrolier britannique. «Les membres du gouvernement allemand ont clairement dit que la liberté de navigation devait être protégée […] La question est de savoir: protégée par qui ?», a déclaré une porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis à Berlin.

La semaine dernière, le gouvernement britannique a proposé la mise en place d’une mission de protection maritime européenne dans le détroit d’Ormuz par où transitent jusqu’à 30% des exportations maritimes de pétrole, à l’extrémité des eaux du Golfe, entre l’Iran au nord, Oman et les Emirats arabes unis au sud.

Etiquette: